Apprentissage et numérique ? 3 idées reçues au crash-test !

Le numérique ceci, le numérique cela, André Tricot, professeur de psychologie Espe de Midi-Pyrénées, nous éclaire !

image MBA Lille

1 - On a jamais autant lu !

Une étude américaine montre que l'on est passé de 1h46 de lecture par jour dans les années 1970 à 4h30 aujourd'hui.  Jamais on a autant lu et jamais les exigences de compétences en lecture n'ont été aussi grandes.

2 - Apprend on mieux avec le numérique ?

C'est corroboré quand l'apprentissage classique est passif.
Si l'apprentissage non numérique est actif, le bénéfice du numérique disparait... Le numérique apparait donc souvent comme indispensable face à des apprentissages (ou des pédagogues) peu actifs ou créatifs, mais cet avantage se perd dès qu'une pédagogie dynamique, active est proposée !

3 - Lire sur tablette détériore-t-il les compétences en lecture ?

C'est le contraire. Avec le numérique, les textes proposés aux élèves sont plus variés et plus complexes. Un élève de 5ème peut être exposé à des textes beaucoup plus différents que dans les générations précédentes. Il aura besoin de compétences plus étendues.

Source : Conférence André Tricot, professeur de psychologie Espe de Midi-Pyrénées, le 9 mars 2017