Développer les séjours scolaires dans son hébergement, un défi partagé !

Accueillir des élèves en séjour répond au projet de vivre un temps d’apprentissage autrement, composé de la découverte d’un environnement nouveau, et d’un riche temps de “vivre ensemble“, temps privilégié d’autonomie durant quelques jours. Mais quel défi pour les hébergeurs aujourd'hui, de trouver un positionnement qui fera sens !

L'expérience unique d'une classe de découvertes, marquera la croissance de l’enfant, quelque soit son milieu social.
Tous les enfants partis un jour en séjour scolaire ou en classe de neige, vont tous raconter des émotions intactes, et parfois une rencontre encore marquante plusieurs décennies plus tard.

Malgré tout, des enseignants sont toujours partants pour l’aventure.

On entend souvent : “les classes partent de moins en moins“. Le temps de l’évidence de la classe de découverte comme expérience obligée est clairement passé, mais du côté des enseignants motivés au départ, leur dynamisme ne s’est pas éteint malgré les augmentations du prix des transports et la complexité de l’organisation d’un tel projet.
Certes, les choix de destinations se font souvent moins loin des établissements scolaires. Mais sur le fond, qu’est-ce qui va permettre à un enseignant de choisir un hébergement plutôt qu’un autre ?

 

Développer ses séjours scolaires, un défi partagé !

Pour un hébergeur, le défi va être à la fois de se positionner comme un hébergement de qualité en termes d’accueil et de services mais aussi parce qu’il est force de propositions de séjours qui font sens par rapport aux programmes scolaires, donc différenciés selon les âges.

Chaque territoire est un lieu unique avec ses propres richesses, ses spécificités, et ses acteurs qui partagent passion et éthique.

Au-delà de son offre hébergement, il s’agit pour l’équipe pédagogique du centre, de fédérer autour d’elle des prestataires d’activités (musées, châteaux, accompagnateurs nature, sportif, moniteur de ski, ONF, Parcs Naturels, fromagerie, sculpteur, etc.) afin de réfléchir ensemble aux valeurs que l’on souhaite mettre en avant et défendre. Chacun, quelque soit sa place, est engagé dans la croissance des enfants à travers un temps de séjour.

 

Témoignage

Violaine Villette, Directrice-adjointe du Centre NEIGE et SOLEIL (Haute-Maurienne en Savoie), témoigne du travail réalisé en 2018.

“Nous souhaitions redéfinir notre offre “classes de découvertes“ du Primaire au Lycée et créer des propositions de séjours scolaires pour développer notre activité, explique Violaine Villette par ailleurs Présidente de Savoie Mont Blanc Junior. A l’écoute et “agitateurs d’idées“ Marie et Bruno de TAMS Consultants, nous ont pilotés sur différents “chantiers“.  Nous avons réussi à nous remettre en question en interne pour “dépoussiérer“ nos pratiques sur les séjours classes, intéresser et fédérer notre équipe autour de cette thématique à relancer. Ce travail impliquait de dialoguer et renforcer des liens avec nos prestataires d’activité et partenaires, et nous avons découvert à cette occasion des hommes, des savoir-faire et des richesses nouvelles de notre vallée de Haute-Maurienne… Et ce travail nous a permis de redonner du sens à notre activité classes.“

Exemple d’un nouveau thème créé en 2018 : Frontière et Humanité, apprentissage de nos différences

 

La classe de découverte, un temps éthique, qui doit faire sens.

Un séjour, comme une sortie à la journée, est un temps qui va permettre aux élèves de donner du sens à leurs apprentissages.

  • En début d’année, le séjour pourra permettre de fédérer le groupe classe (séjour d’intégration) ou servira de “tremplin“, de terrain d’investigation pour travailler tel ou tel projet de classe.
  • En milieu d’année scolaire, les élèves auront déjà pu travailler des notions en classe et viendront les approfondir sur le terrain, voire les évaluer (en fin d’année).

Le choix d’un séjour, du programme et de ses activités, étant validé par l’Inspecteur ou le chef d’établissement dans les établissements privés, il s’agira donc pour les enseignants de justifier le bien-fondé du séjour par le lien des activités des activités choisies avec les programmes scolaires.

 

Se définir un positionnement unique, crédible, pour justifier le déplacement !

TAMS a défini en 2018, la programmation de séjours scolaires de la Station Touristique du Valjoly – Nord – Hauts de France, du primaire au Collège.

 

Sandra Duvivier, responsable du Service Réservations de la Station du Valjoly, témoigne du travail effectué.“Après avoir dessiné les atouts et faiblesses du site du ValJoly, Marie Tamaillon nous a orienté dans nos nouveaux choix : renouveller notre offre de séjours scolaires, nous aider à les structurer et à les mettre en place. Nous avons pu bénéficier de la précieuse expérience de Marie concernant le fonctionnement de l’Education Nationale, les attentes des enseignants et adapter ainsi au mieux nos offres. Nous avons spécialement apprécié la sincérité de cette mission, pour nous dire clairement les choses, ainsi que l'adaptabilité à notre configuration.“

Un travail de définition d’une offre structurée pour les scolaires permet à un hébergement à la fois de bien maîtriser chaque prestation proposée durant les séjours et ainsi de se positionner, au regard des enseignants, comme un site crédible, garant de propositions à forte valeur ajoutée.

Marie TAMAILLON - Responsable du Pôle pédagogique de TAMS.